Assurance automobile : comment s’assurer au mieux pour votre véhicule

La détention d’un véhicule entraîne certaines obligations. La loi oblige tout propriétaire de véhicule à l’assurer. Celui qui ne le fait pas s’expose à des sanctions pénales. Beaucoup de compagnie d’assurance offrent des assurances automobiles. Mais les conditions de souscription diffèrent d’une compagnie à une autre. Vous découvrirez ici quelques astuces pour assurer au mieux votre véhicule.

Prioriser les contrats d’assurances avec les options utiles

Pour s’assurer au mieux son véhicule, il faut prioriser les options utiles. Tous les contrats d’assurances automobiles n’offrent pas les mêmes options. La priorité doit dépendre des courses que vous faites avec votre véhicule. En effet, certains propriétaires ne font que de petites courses avec leurs véhicules.

A voir aussi : Comment rédiger un CV efficace et professionnel

Si vous ne conduisez pas votre véhicule sur de long trajet, vous devez prioritairement opter pour la panne zéro kilomètre. De plus, vous devez penser à opter pour un remplacement de véhicule en cas de panne. Cette option est tout aussi utile et importante si vous conduisez sur de longs trajets.

Son utilité est encore plus à prouver en cas d’absence de moyens de locomotion. Dans ces cas, il est difficile de s’offrir un court délai de réparation. Par ailleurs, il faut savoir que vous pouvez aussi assurer les objets que vous transportez dans votre véhicule. Il s’agit dans ce cas de l’option de l’assurance objets transportés. Cette option est utile en cas de vol.

Lire également : Pourquoi porter son choix sur les services de l'entreprise Abcroisière ?

Évaluer les risques de coûts supplémentaires

Beaucoup de personnes souscrivent au contrat d’assurance automobile sans bien lire les conditions. Comme tout propriétaire de véhicule, il peut arriver que vous soyez appelé à prêter votre véhicule à un ami. En effet, certaines compagnies d’assurance sont restrictives dans leurs polices.

Le risque de frais supplémentaires est une éventualité qu’il faut de ce fait prévoir. Le prêt de voiture ne respecte pas les mêmes conditions. Les conditions sont plus rigides quand il s’agit des conducteurs de véhicules novices. On estime que le risque est un peu plus grand pour ces conducteurs.

L’option qui s’impose dans ce cas est la « franchise conducteur novice ». Mais le montant exigé par les compagnies d’assurance est plus ou moins prohibitif. Il faut nonobstant préciser que ce type de franchise ne s’applique pas à tous les jeunes conducteurs. Anticiper le risque de coûts supplémentaires, demeure important dans le cadre de prêt de volant.

Faire une étude approfondie des franchises

Pour mieux s’assurer de son assurance automobile, il ne suffit pas de : prévoir des frais supplémentaires ou de privilégier les options utiles. Il faut aussi considérer les franchises. Ces dernières sont très nombreuses alors qu’elles ne sont pas tous standard. Pour mémoire, quand on parle de franchise, il s’agit d’une somme non remboursée en cas de sinistre réalisé.

À chaque type de sinistre correspond une franchise. Cette franchise est normalement définie par les deux parties au contrat d’assurance. Que le sinistre touche un tiers ou non, elle reste courante. À cet effet, il y a des conducteurs de véhicules qui sont légalement soumis à un régime particulier.

Ces conducteurs ne peuvent pas souscrire à toutes les franchises pour véhicules. De plus, il faut retenir que la franchise peut être un montant fixe. C’est d’ailleurs ce qui est fréquent. Mais, il y a d’autres compagnies d’assurance qui prévoient leurs franchises par taux de pourcentage. En tenant en compte tous ces éléments, vous vous assurez au mieux votre véhicule.

ARTICLES LIÉS