Quel disjoncteur principal choisir ?

C’est l’un des éléments de l’installation électrique dont on parle très peu, mais qui joue un rôle essentiel car c’est le point de départ de la circulation du courant dans le réseau électrique de la maison : le disjoncteur de connexion.

Parce qu’il n’est pas (ou rarement) installé par le responsable de la réalisation des travaux électriques, la connaissance des caractéristiques techniques du disjoncteur et de sa fonction dans le réseau électrique du logement est essentielle.

A lire aussi : Où trouver du courant continu ?

Voici un aperçu de tout ce que vous devez savoir sur le disjoncteur de dérivation, également connu sous le nom de disjoncteur d’abonné ou AGCP.

Plan de l'article

Un peu de vocabulaire :

Le disjoncteur peut avoir plusieurs noms :

A lire aussi : Comment devenir cordonnier 129 ?

  • DB pour disjoncteur de dérivation D B.
  • disjoncteur EDF.
  • Coupe générale.
  • PCRA pour appareil A General G de C main Coupe P.
  • 500 mA.
  • Différentiel « 500 milli ».
  • Disjoncteur général.

Tout au long de cet article, j’utiliserai ces différentes dénominations du disjoncteur.

Disjoncteur de connexion monophasé 500 mA À quoi sert le disjoncteur de connexion ?

Séparation du domaine privé/public, norme NFC 15-100/14-100 :

Le disjoncteur de connexion est avant tout une séparation entre l’installation électrique privée (celle du boîtier) et l’appartement du gestionnaire du réseau électrique (ERDF).

C’ est notamment pour cette raison que le DB est appelé « disjoncteur EDF », car il marque la limite d’intervention du fournisseur d’énergie.

Il s’agit également d’informations importantes, car Le disjoncteur est également la séparation entre 2 normes : le NFC 14-100 qui est en amont du disjoncteur, et le NFC 15-100 qui est en aval (et c’est celui qui concerne la personne qui réalise l’installation électrique du boîtier).

C’est aussi la raison pour laquelle on l’appelle le disjoncteur d’abonné.

Arrêt d’urgence de l’installation électrique :

Le disjoncteur de 500 mA est également présent pour permettre la coupure électrique générale du boîtier . En commutant le disjoncteur sur 0 (zéro), toute la maison est privée de courant électrique.

C’est donc à partir de la base de données qu’il faut agir pour pouvoir travailler en toute sécurité.

L’AGCP permet de faire fonctionner le compteur EDF :

C’est un rôle un peu moins connu du disjoncteur EDF FILE.

Dans son nom « disjoncteur différentiel », vous avez peut-être compris qu’il existe une partie qui mesure la différence entre le courant entrant et le courant sortant de l’installation électrique.

Au-delà de cette différence de courant (qui est généralement réglée à 500 mA), le disjoncteur se déclenche et prive la maison de courant.

Ce seuil de 500 mA n’est pas sûr au niveau électrique (il faut 30 mA à la place).

En réalité, le disjoncteur est plutôt présent pour s’assurer que le propriétaire du logement fait fonctionner correctement le compteur électrique. Il y avait en effet, sans ce disjoncteur de connexion, une technique (interdite et dangereuse) pour récupérer l’électricité sans faire fonctionner le compteur d’électricité (j’en parle en détail dans cet article).

Qui est en charge de l’installation du branchement du disjoncteur ?

C’est un point très important à connaître et qui concerne la responsabilité de l’installation du disjoncteur de connexion.

Deux cas existent lorsque vous demandez la connexion au réseau électrique, et dépendent de la distance entre le PDL (Delivery Point ) correspond à la boîte blanche installée par EDF sur la ligne de propriété) et à l’emplacement de la connexion du disjoncteur dans la maison.

  • Si cette distance est inférieure à 30 m, il s’agit d’une connexion de type 1, et c’est à ERDF de placer la base de données à l’intérieur de la maison.
  • Si cette distance est supérieure à 30 m, il s’agit d’une connexion de type 2, ERDF installe un DB sur la ligne de propriété et c’est au responsable de la réalisation de l’électricité d’installer le disjoncteur à l’intérieur de la maison avec l’alimentation entre les deux DB (celui de la propriété limite et celle du logement.

Branchement en amont du disjoncteur Hookup Pour plus de détails à ce sujet, j’ai écrit deux articles détaillés sur la connexion de type 1 et la connexion électrique de type 2.

Quelles sont les règles à suivre lors de la niveau d’installation :

Emplacement d’installation de la BD :

Jouant le rôle d’un arrêt général de l’installation électrique , le disjoncteur est naturellement positionné à l’intérieur de la maison.

Il doit être accessible directement et facilement — pas de placard, pas de porte verrouillée — sans avoir à quitter la maison. Il n’est donc pas possible d’installer le disjoncteur dans un garage qui n’a pas de connexion directe à l’habitation.

Hauteur de montage :

La hauteur d’installation du disjoncteur respecte les mêmes règles que celles concernant le tableau électrique :

Hauteur d’installation entre 0,90 m et 1,80 m du sol fini. Pour les logements accessibles aux personnes à mobilité réduite, cette hauteur est limitée à 1,30 m.

Type d’installation :

Le disjoncteur de branchement fait partie intégrante de la GTL. En tant que tel, il peut être installé de la même manière que la gaine de boîtier technique :

  • En encastré.
  • saillant.

C’est installé sur une plaque de disjoncteur (comme ce modèle Legrand par exemple).

  • Dans le cas d’une connexion de type 1, le disjoncteur et le compteur sont installés sur la même plaque à l’intérieur du boîtier.
  • Dans le cas d’une connexion de type 2, seul le disjoncteur est installé dans la GTL sur son platine.

Platine pour l’installation du compteur électrique et du disjoncteur de connexion Nombre de bornes de sortie :

J’ai écrit un article qui ne traite que du nombre de bornes à la sortie du disjoncteur EDF (lire ici).

Une seule connexion (un fil électrique) peut être connectée à chaque connexion électrique du disjoncteur différentiel.

Quels sont les caractéristiques techniques d’un disjoncteur de dérivation :

Nombre de pôles de connexions électriques :

Le disjoncteur est disponible en monophasé et en trois phases :

  • Monophasé : deux bornes de connexion électrique, phase et neutre (en bleu).
  • Triphasé : quatre bornes de connexion électrique, 3 phases et une borne neutre (en bleu). Il s’agit en fait d’un disjoncteur quadripolaire car il possède 4 bornes.

Numéro de pôle du disjoncteur Ces bornes doivent être vissées dans des boîtiers spécifiques. Ils sont généralement constitués d’une palette qui est poussée par une vis pour serrer le câble d’alimentation.

La borne bleue est nécessairement affectée au fil électrique conducteur neutre (en savoir plus ici sur les codes couleurs en électricité).

Le calibre :

La jauge du disjoncteur indique la valeur du courant maximal pouvant circuler entre ses bornes. Ce calibre est réglable au niveau du disjoncteur lui-même.

Les disjoncteurs de connexion sont donc proposés avec des « plages » de calibres. Par exemple, une base de données 15/45 A peut être réglée sur 15 A, 30 A et 45 A.

Cette jauge peut être réglée sous certaines conditions (voir mon article sur le réglage du courant du disjoncteur).

Abonnement Power Voici une liste des réglages des disjoncteurs en fonction de la puissance souscrite :

Abonnement électrique monophasé :

  • 3 kVA : calibre 15/45 – réglage 15 A.
  • 6 kVA : calibre 15/45 ou 30/60 — réglage à 30 A.
  • 9 kVA : calibre 15/45 ou 30/60 — Réglage 45 A.
  • 12 kVA : calibre 30/60 ou 60/90 — réglage à 60 A.
  • 15 kVA : calibre 60/90 — réglage 75 A.
  • 18 kVA : Calibre 60/90 – Réglage 90 A

Réglage du disjoncteur d’abonné pour un abonnement électrique triphasé :

  • 6 kVA : calibre 10/30 — réglage 10 A.
  • 9 kVA : Calibre 10/30 – Réglage 15 A
  • 12 kVA : calibre 10/30 — réglage 20 A.
  • 15 kVA : calibre 10/30 — réglage 25 A.
  • 18 kVA : calibre 10/30 ou 30/60 — réglage à 30 A.
  • 24 kVA : Calibre 30/60 – Réglage 40 A
  • 30kVA : calibre 30/60 — réglage 50A.
  • 36 kVA : calibre 30/60 — réglage à 60 A.

La fonction différentielle sur le disjoncteur :

Le « DB » a une fonction différentielle (il s’agit d’un différentiel).

Il remplit une première fonction de sécurité (mais aussi, comme je l’ai dit précédemment, un moyen de contrôler le comptage de l’électricité consommée dans le logement).

Ce La fonction différentielle est identique à celle fournie par le commutateur différentiel, sauf que le seuil de déclenchement est différent (la valeur du courant de défaut).

Le plus souvent, ce seuil est de 500 mA (seuil calculé en fonction d’une valeur de masse de 100 Ohms, voir l’explication ici).

Seuil de déclenchement différentiel du disjoncteur EDF Mais elle peut aussi être inférieure (300 mA par exemple). C’est assez rare et utilisé en cas de problème avec une valeur de sortie trop élevée.

Sélectivité :

sélectivité La est la capacité d’un équipement électrique différentiel à se déclencher avec un léger retard.

Prenons un exemple concret :

Un tableau électrique à 3 rangées est équipé de trois interrupteurs différentiels de 30 mA. a) Interrupteur différentiel en haut de chaque rangée)

Un lave-linge présente un défaut d’isolement (fuite de courant vers la terre) détecté par l’interrupteur différentiel qui protège la rangée ou qui est connecté au circuit de la machine à laver.

Ce défaut est également détecté par le disjoncteur différentiel général (disjoncteur de branche).

Si ce dernier se déclenche également, il prive toute l’installation de courant électrique (alors qu’il ne devrait s’agir que de la rangée entière où se trouve la machine à laver).

Pour permettre de déclencher uniquement l’interrupteur différentiel de la rangée de lave-linge défectueuse, le disjoncteur de connexion a un délai de déclenchement (très faible valeur de l’ordre de la micro seconde). Ce délai permet au commutateur différentiel de 30 mA de se déclencher avant et de sécuriser le circuit. C’est ce qu’on appelle la sélectivité — le disjoncteur différentiel ne se déclenche pas.

Cette caractéristique technique du disjoncteur est spécifiée sur la base de données elle-même, grâce à la lettre « S » — pour sélectif — entouré d’un carré.

Symbole du disjoncteur de connexion :

L’AGCP (autre nom du disjoncteur que j’ai cité au tout début de l’article) est donc en tête de ligne de l’installation électrique.

Il doit apparaître très clairement sur le schéma électrique monoligne de l’habitation .

Comme sa fonction est double (disjoncteur et différentiel), le symbole est une combinaison du symbole du disjoncteur et du commutateur différentiel .

La partie en pointillé sur le symbole indique la fonction différentielle du disjoncteur de branche. Dans le diagramme monoligne, il est important de spécifier la jauge, le seuil différentiel et aspect sélectif du disjoncteur de branche.

La connexion entre l’AGCP et le tableau électrique :

Type de câble pour la connexion au tableau électrique :

Le câble qui doit être utilisé pour la connexion au tableau électrique est de type H07VR ou H07VK .

Pour ma part, je préfère le fil électrique H07VK. Il présente l’avantage d’être plus flexible et donc plus facile à manipuler, notamment pour la connexion aux connexions électriques du disjoncteur EDF qui ne sont pas particulièrement accessibles (l’espace est assez limité).

Si vous choisissez d’utiliser un fil H07VK pour connecter votre disjoncteur de connexion, n’oubliez pas les embouts isolants à brides (également appelés cosses électriques). Voici par exemple un ensemble de pattes et pinces à sertir jusqu’à 10 mm2.

Distance entre le disjoncteur de connexion et le tableau électrique :

Le disjoncteur de branchement se trouve généralement à proximité immédiate du général panneau électrique . Par conséquent, la longueur entre les deux éléments est négligeable (et la chute de tension induite par la longueur du câble est également négligeable).

Section du câble d’alimentation entre le disjoncteur de l’abonné et le tableau électrique :

La section du câble électrique pour alimenter le tableau de distribution dépend du réglage de la jauge DB :

  • Disjoncteur d’abonné avec un calibre inférieur à 30A : fil électrique de section 6mm2.
  • Calibre de réglage à 45A : fil électrique à section transversale de 10 mm2.
  • Réglage du calibre de 500mA DB à 60A : fil électrique de section 16mm2.

Protection et acheminement des câbles :

La circulation du câble entre le tableau électrique et le disjoncteur de connexion peut être effectuée :

  • En retrait, à l’intérieur de la cloison sur laquelle la GTL est installée (les fils doivent ensuite passer à travers une gaine ICTA pour assurer la protection mécanique).
  • En apparence, avec un système de moulage/goulotte.

La protection contre les chocs mécaniques doit être fiable en cas de montage apparent (le couvercle doit être solidement fixé). Je vous conseille d’utiliser la goulotte suffisamment large pour pouvoir faire passer votre câble d’alimentation à l’intérieur (comme ce modèle disponible chez ManoMano, que vous pouvez commander en ligne et récupérer en magasin).

Le câble ne doit pas être accessible directement sans l’utilisation d’un outil (Standard NFC 15-100).

La goulotte : une solution pour le raccordement apparent du disjoncteur vers le tableau électrique Questions récurrentes sur le disjoncteur EDF de l’abonné :

Voici une liste de questions qui m’ont déjà été posées et dont je partage les réponses.

Pourquoi le disjoncteur principal est-il plombé ?

Le gestionnaire de réseau électrique installe le disjoncteur de connexion.

Il est donc responsable de la partie en amont du disjoncteur de connexion (bornes électriques en haut du disjoncteur de connexion).

Cette partie supérieure est également régulée par la norme NF C 14-100, cousine jumelle de la norme pour l’installation électrique, NFC 15-100.

Pour s’assurer de cette responsabilité et s’assurer que le client n’intervient pas sur ces bornes électriques, il installe un système appelé « plomb » ou EDF scellé qui n’est pas amovible (il ne peut être coupé que) : on dit que le disjoncteur de connexion est plombé.

Ce système sert d’indicateur pour valider l’ouverture du capot supérieur du disjoncteur.

Les anciens systèmes étaient fabriqués avec un fil de plomb, il s’agit maintenant d’un système en plastique qui verrouille l’accès au circuit électrique supérieur bornes du disjoncteur.

Ai-je le droit de déplacer le disjoncteur ? Plomb en amont du disjoncteur

Le déplacement du disjoncteur n’est pas autorisé dans le cas d’une connexion de type 1.

Pour une connexion de type 2, le disjoncteur intérieur peut être déplacé car il appartient au domaine privé. Le déménagement doit être effectué en toute sécurité avec le plus grand soin, j’en parle en détail ici.

Le disjoncteur différentiel du disjoncteur de connexion est-il nécessairement 500 mA ?

Dans certains cas, la valeur de déclenchement du disjoncteur différentiel peut être inférieure à 500 mA. Ce cas est assez rare et est dû à un problème de résistance de la terre.

Est-ce que je fais un placard autour de la base de données ?

Le disjoncteur n’est pas un élément très esthétique. Vous voudrez peut-être le cacher dans une boîte ou un placard.

Il s’avère que le disjoncteur est un élément de sécurité (coupure générale de l’installation électrique , comme je l’explique ci-dessus). Il doit donc être accessible et facilement identifiable.

Le principe de l’armoire/armoire peut être compatible dans la mesure où cette armoire est identifiée visuellement et qu’elle ne se verrouille pas.

J’habite dans un condominium, puis-je avoir mon disjoncteur sur la colonne vertébrale ?

La coupe générale doit être dans le logement. Le disjoncteur de 500 mA doit donc nécessairement être situé dans le boîtier et non sur le boîtier.

Mon disjoncteur EDF est situé dans un garage qui n’a pas accès directement à la maison. Comment puis-je faire une coupure générale sur le tableau électrique ?

Dans les habitations plus anciennes, il arrive parfois que le disjoncteur de raccordement ne soit pas situé à l’intérieur de la maison ou directement accessible (suite à des travaux de rénovation par exemple)

Dans tous les cas, il doit pouvoir intervenir directement au niveau de la le tableau électrique pour pouvoir couper l’alimentation générale.

L’installation d’un sectionneur (du même calibre que le disjoncteur) est une solution possible.

Ce sectionneur recevra en amont l’alimentation de la base de données, puis la redistribuera sur les bornes de phase/neutre du tableau électrique.

Quelle marque choisir pour le disjoncteur d’abonné ?

Il n’y a pas beaucoup de marques différentes. Pour ma part, j’ai l’habitude de travailler avec la marque Schneider Electric et la référence 13120 que vous pouvez trouver ici chez Domomat, ou en suivant ce lien sur ManoMano.

Il y a aussi la marque BACO /Legrand que j’ai utilisée dans cet article pour illustrer mes explications ou même Hager.

ARTICLES LIÉS