Michel Aumont : biographie de l’acteur français

Michel Aumont biographie de l'acteur français

Michel Aumont est un acteur qui voit le jour le 15 octobre de l’année 1936 dans la ville de paris en France. Dès son plus jeune âge, il va suivre les pas de sa mère qui est une comédienne. C’est ainsi qu’à l’âge de 18 ans, il va intégrer le Conservatoire national d’Art dramatique et son talent va lui permettre d’obtenir seulement deux ans plus tard son tout premier prix de comédie moderne.

Au moment de sa sortie du Conservatoire, il va prendre la décision de s’engager comme pensionnaire à la Comédie-Française et c’est ainsi qu’il va y rester jusque dans les années 70. Bien que son registre de prédilection soit le théâtre, Michel Aumont va également faire des apparitions à la télévision. Parcourons ensemble la vie de ce monument des planches en France dans cet article spécial.

A découvrir également : Les baguettes japonaises : un couvert typique des plats nippons

Michel Aumont : ses débuts à la télévision et au cinéma

C’est au cours de l’année 1996 que Michel Aumont va faire sa première apparition sur le petit écran en jouant un rôle dans le film « Le Légataire universel » de Jean Pignol. Après ce passage réussi à la télévision, il va être ensuite sollicité par le cinéma en 1972  pour incarner un rôle dans le film « La femme en bleu » du réalisateur Michel Deville.

C’est ainsi que sa carrière va définitivement prendre son envol. Michel Aumont va dès lors multiplier les seconds rôles dans le cinéma. Le grand public l’a très souvent retrouvé interprétant un policier ou un commissaire dans les films tels que « Nada » du réalisateur Claude Carol ou encore « La course à l’Echalote » réalisée par Claude Zidi.

A lire aussi : La marge bénéficiaire sur les coûts marginaux

Michel Aumont : un acteur qui sait s’adapter à tous les rôles

À partir des années 80, Michel Aumont va changer de registre. On va le voir par exemple interpréter des rôles dans les pièces comme « Le Beaumarchais », « L’insolent » ou encore « Le placard » courant 2000. Tout au long de sa carrière,  Michel Aumont s’est toujours montré à la hauteur aussi bien dans son registre de prédilection que lors de ses nombreuses apparitions à la télévision. C’est ainsi qu’il va recevoir quatre Molières comme consécration de sa riche carrière.

Aumont biographie de l'acteur français

Après deux années entièrement centrées sur le théâtre, l’acteur va retourner au cinéma en incarnat le rôle du père de Catherine Frot. Il va ensuite se tourner vers la télévision avec des séries comme « A droite toute » ; des téléfilms comme « La Reine morte »  ou « Braquage en famille ». Il va aussi s’essayer dans un thriller politique dans « La sainte victoire » où il aura le privilège de côtoyer des grands noms comme Christian clavier ou Clovis Cornillac.

Michel Aumont : une filmographie exceptionnelle

Après ses débuts dans le cinéma, Michel Aumont  va également intervenir dans des films des plus grands noms de la scène cinématographique française. On le verra par exemple dans le générique du film intitulé « Jouet » du réalisateur Veber Francis ou « Mort d’un pourri » de Georges Lautner ou encore le film « Coup de tête », réalisé par Jean-Jacques Annaud.

Michel Aumont est un acteur de second très apprécié et il va ainsi recevoir plusieurs propositions de second rôle. Il va disparaitre pendant quelques temps courant 1980 et ne sera visible que très rarement que dans le cadre de certains génériques tels que « Les compères » de Francis Venbez diffusé en 1983, ou encore du film « Un dimanche à la campagne » du réalisateur Bertrand Travernier en 1984.

Il va revenir au-devant de la scène en 1990 dans le film « Ripoux contre ripoux ». Il va ensuite continuer sa collaboration avec Francis Veber. On le verra donc en 2000 dans des réalisations telles que « Le Placard », « Tais-toi » ou encore « La Doublure ». en 2004, on va le voir dans le film « Clara et moi »  réalisé par Arnaud Viard. Il va également jouer le rôle d’un chef de protocole en 2005 dans le film comique « Palais royal » du réalisateur Valérie Lemercier.

Qui est la femme de Michel Aumont

Pour ce qui est de sa vie privée, Michel Aumont s’est marié à Nadège et le couple d’une merveilleuse fille du nom de Catherine. Sa vie privée est particulièrement discrète, c’est pourquoi nous avons très eu d’informations sur son épouse si ce n’est le prénom qu’il avait bien voulu donné son temps. Le 28 août 2019 est une date triste pour le cinéma français car Michel Aumont va définitivement quitter la scène et aussi la vie à l’âge de 82 ans.

ARTICLES LIÉS