Comment prévenir son employeur d’une absence ?

En tant que ressource indispensable d’une entreprise, chaque salarié devriez signaler son intention de vouloir s’absenter à son poste dans les jours à venir. Il devient de ce fait essentiel de savoir comment informer votre dirigeant de votre intention.

C’est d’ailleurs la méthode employée pour le faire qui le motivera à vous l’accorder ou pas. Cela lui permettra de prendre les dispositions nécessaires à l’avance pour que cela n’affecte pas l’évolution du travail au sein de l’entreprise. Comment prévenir votre supérieur de votre absence ? Découvrez quelques astuces pratiques dans cet article.

A lire aussi : Quel type de positionnement ?

Informer votre employeur par mail ou par message simple

Lorsque vous avez des obligations professionnelles que vous ne pourrez pas honorer pour un jour ou deux ou pour un bon moment, vous devez impérativement en informer votre employeur. Pour ce faire, vous pouvez lui envoyer un mail pour lui notifier votre absence. Les raisons d’une absence au travail sont nombreuses. Vous pouvez manquer à vos obligations professionnelles en cas de maladie, d’une grève, d’une panne de votre engin, d’un de vos enfants malade, etc.

À cet effet, vous pouvez très rapidement saisir votre téléphone ou votre ordinateur et lui adresser un mail suivi du motif de votre absence. Vous pouvez trouver quelques modèles d’emails que vous pouvez utiliser en vous rendant sur les différents sites spécialisés. Par ailleurs, si vous ne souhaitez pas lui envoyer un mail, vous pouvez lui écrire un message simple directement.

A lire également : Quel est l'avantage de l'Internet ?

Les deux méthodes sont très pratiques et elles vous éviteront de tomber dans les éventuelles sanctions découlant de votre absence injustifiée. Cependant, sachez qu’il est possible que celui-ci ne lise pas immédiatement votre courrier ou votre message ce qui l’empêchera de recevoir l’information à temps.

Faites un appel téléphonique pour informer votre employeur de votre absence

Si vous estimez que vous ne pouvez pas envoyer un mail ou un message simple à votre employeur pour l’informer de votre absence, vous pouvez directement l’appeler. Cette solution se révèle aussi très efficace comme les autres, car il lui permettra de recevoir l’information en temps réel. Pour cela, il faudra que vous ayez le numéro de celui-ci.

Assurez-vous que le numéro soit directement joignable pour ne pas être contraint de laisser un message sur son répondeur qu’il n’écoutera peut-être jamais. À défaut de cela, vous pouvez appeler une autre personne du même service qui se chargera de lui transmettre le message le plus tôt possible.

prévenir son employeur d'une absence

Informez votre employeur physiquement

Passer une information en étant physiquement présent restera toujours le moyen le plus adéquat de passer certains messages comme l’absence à son poste dans les jours à venir. Cela vous permettra d’ailleurs de recevoir l’accord de votre supérieur et si possible quelques jours de plus si cela s’avère nécessaire. À cet effet, vous pouvez vous rapprocher de celui-ci à la fin de vos activités du jour pour lui donner les raisons de votre absence.

Cela lui permettra de commencer à penser à la manière dont il coordonnera ses activités durant votre absence.

Le salarié est-il contraint d’informer son employeur de son absence ?

Une question qui ne cesse de créer l’inquiétude c’est celle portant sur l’obligation du salarié à informer son employeur de son absence. Il est vrai qu’aucun texte de loi n’a de façon express pas prévu que le l’employé doit informer sa hiérarchie de son absence. Cependant, celui-ci doit le faire le plus tôt possible, car les conventions collectives ont fixé un délai dans laquelle cette information doit vite être communiquée au supérieur.

Si le contrat de travail qui lie l’employé à son employeur ne l’a pas prévu, le délai de 48 heures prévu par l’accord national interprofessionnel de mensualisation devra être mis en application. Toutefois, notez que le supérieur ne peut imposer à ses salariés aucune condition de délai plus contraignante que celles prévues par l’accord d’entreprise.

Par ailleurs, l’employé qui est absent en raison de son état de santé doit se justifier avec un certificat médical qui précisera les dates de l’arrêt de travail. Dans le cas contraire, il se pourrait qu’il soit soumis à certaines sanctions.

Que risque un salarié absent sans justification ?

En cas de manque à une obligation professionnelle, peu importe le motif, il est nécessaire que le salarié en question informe son employeur de son absence. Si celui-ci ne le fait pas, il commet une faute dans l’exécution de son contrat de travail. Une telle attitude peut contraindre son supérieur à lui infliger une sanction disciplinaire qui peut s’étendre jusqu’au licenciement.

Aussi il est possible que le règlement intérieur de l’entreprise énonce les cas dans lesquels une absence non justifiée peut être prise comme une faute pouvant entrainer un licenciement. De plus, l’absence d’envoi d’un certificat médical durant une période donnée alors que le contrat de travail a fixé un délai peut aboutir à un licenciement.

Pour ne pas tomber dans ces fautes graves, il est préférable que le salarié informe son employeur de son absence le plus tôt possible, que ce soit par message simple ou par mail. Aussi il doit lui fournir des justificatifs dans un délai précis. Il sera alors épargné de toute sanction disciplinaire ou d’un éventuel licenciement.

ARTICLES LIÉS