GumShoe : les baskets en chewing-gums recyclés

Et si on vous disait que nos chewing-gums que nous mâchions peuvent être transformés en baskets ! Incroyable pas vrai ! Eh bien oui, depuis quelques années, des baskets fabriqués à partir de chewing-gums recyclés ont été mis sur le marché. Aussi, plusieurs personnes les ont adoptés. Comment se présentent lesdits baskets ? Comment sont-ils fabriqués ? C’est à ces diverses interrogations que nous essayerons de répondre à travers cet article.

Qu’entend-t-on par GumShoe ?

Le terme GumShoe a plusieurs significations en fonction du contexte dans lequel il est utilisé. Aussi, c’est une expression qui existait depuis fort longtemps. Et ce, même si à un moment donné, elle a été mise aux oubliettes. Cependant, elle désignait des chaussures ou des bottes en caoutchouc de gomme, plus précisément des galoches ou des baskets. De plus, l’expression vient de l’idée de porter des chaussures à semelles en caoutchouc afin de se déplacer sans bruit.

Lire également : Comment porter un pull avec style ?

Toutefois, depuis peu, il existe sur le marché des chaussures dont la semelle est faite à base de chewing-gums recyclés. Pour ce qui concerne les baskets, rassurez-vous, ce sont uniquement les semelles qui sont faites en chewing-gums recyclés. Soulignons que cette production vient directement des Pays-Bas.

Comment se présentent les baskets en chewing-gums recyclés ?

En vue de lutter contre cette pratique et sensibiliser un tant soit peu les populations, la ville d’Amsterdam a eu une brillante idée. Celle de s’associer aux designers et fabricants afin de recycler lesdits chewing-gums afin de fabriquer les baskets appelés GumShoe.

Lire également : Quelle couleur choisir pour un mariage ?

Pour identifier ou reconnaitre les baskets en chewing-gums recyclés, il faut dire qu’ils sont d’une couleur rose Malabar. Aussi, sur la semelle, vous verrez écrite la mention GUMSHOE. De ce fait, vous ne risquez pas de les louper. D’aucuns disent même que ces baskets sentent bon et ont l’odeur du chewing-gum Malabar. Et si vous désirez vous en procurer, prenez soin de vérifier la semelle. C’est déjà là un point de départ. Mais pour plus d’orientation, rapprochez-vous au besoin, des vendeurs.

Comment recueille-t-on les chewing-gums

Les chewing-gums constituent le deuxième déchet le plus pollueur de l’environnement. De plus, les études ont prouvé que les chewing-gums mettent plus de 20 ans avant de se dégrader. Si vous voulez les trouver, regardez sous les tables des restaurants, les tables de classe. Vous les trouverez également sous les tables de salon de café, sur les trottoirs, dans les poubelles. Parfois, certains les collent même sur les murs, sous les bancs publics ou dans les poubelles. Dans la rue, vous pouvez facilement marcher sur les chewing-gums jetés à terre. Et bonjour le nettoyage à fond de vos chaussures.

Pour participer au mieux au maintien de l’environnement, des mini-plastiques de couleur rose Malabar sont mis sur les trottoirs. Également, vous retrouverez que lesdits plastiques sont mis au niveau des places publiques. Soulignons que la couleur rose Malabar donnée auxdits plastiques, c’est pour faire référence à la collecte des chewing-gums usés.

Comment fabrique-t-on les GumShoe ?

Une équipe de nettoyage se charge de la collecte des chewing-gums dans les rues, et les mini-plastiques y afférents. Ensuite, ils sont recyclés en caoutchouc car la fabrication du chewing-gum repose sur une gomme synthétique dérivée du pétrole. Pour obtenir une paire de semelle GumShoe, il faut compter 1 kg de pâte à mâche. Soit, disons-le, 500 grammes par semelle. Par ailleurs, la mise en place de cette initiative vient de l’association de 3 acteurs principaux. Il s’agit de la :

  • Société de street marketing I Amsterdam,
  • Marque de vêtements Explicit Wear,
  • Spécialisée dans le recyclage de chewing-gum Gumdrop.

ARTICLES LIÉS