C’est quoi l’achat ?

Chambre de commerce et de tourisme de la vallée de Saint-Sauveur

Invité par le journal à commenter l’initiative Blue Basket ainsi que l’achat local. Pierre Urquhart, directeur général de la Chambre de commerce et de tourisme de la vallée de Saint-Sauveur, souligne que la notion d’achat local reste à définir clairement.

En revanche, au sujet du panier bleu, le directeur général a souligné qu’à l’heure actuelle, vous ne pouvez pas effectuer d’achat sur le site. « Ce n’est qu’une indication de l’endroit où vous pouvez acheter au Québec. Mais c’est une très bonne initiative en ce moment. Nous pouvons trouver toute la province de Québec et il y a beaucoup de monde. Oui, cela aidera les personnes qui souhaitent se référer elles-mêmes, mais nous sommes actuellement à la recherche d’un projet. »

A lire aussi : Quel statut juridique pour location meublé ?

Plat

Pour Pierre Urquhart, rien ne sauvera le « Acheter en ligne ne sauvera personne parce qu’il y a beaucoup de monde, mais il peut aider à rester sur le marché. » Et rappelle qu’à l’heure actuelle, même les restaurants qui livrent perdent de l’argent.

« J’ai récemment discuté avec un expert en marketing qui m’a dit qu’il était nécessaire pour les entreprises de disposer de l’équipement en stock, de l’inventaire. Par exemple, ceux qui font déjà des ventes en ligne comme Le Grenier sont bien établis. Si un autre magasin arrive, il doit être équipé car Le Grenier dispose de nombreux équipements. Et ils produisent des choses qui ne sont nulle part ailleurs. Il y a une étude à faire avant d’aller plus loin et nous sommes en train de la faire. Mais nous ne sommes pas contre tout ce qui peut aider les Québécois à acheter des Québécois, c’est intéressant. »

A lire en complément : Qui est responsable des dettes d'une SCI ?

L’important qu’il pense, c’est de définir ce qu’est l’achat local. « Nous allons le faire avec une quinzaine de personnes qui font partie d’un comité de marketing et nous serons en mesure de définir exactement ce qu’est l’achat local. Par exemple, lorsque vous achetez chez Walmart ou Costco, vous faites travail mondial à partir d’ici. »

La Chambre de commerce travaille également sur cette question avec celle de Sainte-Adèle. « Nous sommes en discussion depuis trois semaines ».

Notez qu’à l’heure actuelle, il n’existe pas de définition formelle de l’achat local, un concept aux contours flous. Par exemple, est-ce ainsi que la propriété a été produite et vendue ? La proximité du lieu de production ou de transformation ? Le concept n’a pas encore été défini.

Rappelons qu’à la suite des événements causés par le COVID-19, la Chambre de commerce et de tourisme de la vallée de Saint-Sauveur a mis en place un comité pour soutenir et relancer l’économie locale.

Chambre de commerce et de tourisme de la vallée de Saint-Sauveur.

Téléphone : 450 227-2564 | info@valleesaintsauveur.com

ARTICLES LIÉS